Consulter les mémoires karmiques, est-ce vraiment utile pour faire face aux différents soucis de notre vie actuelle ? Elles peuvent effectivement nous aider à découvrir et comprendre ce qui s’est passé dans nos existences antérieures.

Elles portent en effet les marqueurs ou empreintes de nos blessures karmiques, des conséquences des actions de nos incarnations passées.

Il faut savoir que tout ce qui nous est arrivé, toutes les expériences de nos vies passées sont archivées. Les mémoires karmiques sont justement des informations mémoires. Elles sont des indications que quelque part en soi, quelque chose a été enclenché (démarré).

Chaque fait de notre vie qui n’a pas été rééquilibré devient alors une cause. Celle-ci entraîne une conséquence qui est ici un déséquilibre.

Dans le but d’enfin tout comprendre sur ce sujet, découvrons ensemble :

  • Ce que sont réellement les mémoires karmiques ?
  • Quelles sont leurs conséquences sur la vie courante ?
  • Pourquoi s’en libérer et comment réussir le processus de libération karmique ?

Qu’est-ce qu’une mémoire karmique ?

Une mémoire karmique, c’est l’information que quelque chose a été produit (ex : une action, une parole). Nous pouvons également parler d’empreinte karmique.

Cette action a justement généré une conséquence que notre énergie garde en mémoire sous forme de karma.

Le karma, c’est : “J’ai produit des actions ou des paroles. Est-ce que leurs conséquences sont vraiment équilibrées, comme sur le plateau d’une balance ?”

Les mémoires karmiques contiennent donc des informations qui sont très souvent en lien avec notre passé. Ainsi, un acte de nos vies antérieures peut impacter négativement ou positivement notre vie actuelle.

La lecture de nos mémoires karmiques est un peu comme le fil conducteur nous permettant de remonter dans le temps pour mieux nous connaître. Elles constituent partiellement le résultat des actes de nos vies passées.

Prenons l’exemple d’une personne qui aurait des mémoires de guerre d’une incarnation passée. Tuer beaucoup de gens a créé chez elle un karma négatif.

Quelles qu’en soient les raisons, tuer une personne est bien entendu une action forte. Cela entraîne donc un déséquilibre karmique que la personne va devoir réparer dans sa prochaine vie. Elle va alors garder en elle cette mémoire karmique car quelque chose a été déséquilibré.

D’un point de vue sacré, quelles qu’en soient les raisons, il n’est pas normal :

  • D’ôter la vie à une personne ;
  • De lui faire du mal ;
  • Ou d’abuser de son pouvoir.

Mon expérience m’a confrontée à des individus qui portent différentes formes de mémoires :

  • Violence ;
  • Massacre ;
  • Domination ;
  • Soumission ;
  • Faillite ;
  • Ou migration d’un pays à l’autre, etc.

Tout cela, nous le retrouvons aussi dans les mémoires karmiques. Ces dernières sont vraiment une sorte de « fourre-tout » retrouvé dans les cellules. Tout ce qui a été déséquilibré (c’est-à-dire où l’équilibre a été rompu) vient s’y accumuler.

Quelles sont les conséquences de la mémoire karmique sur la vie courante ?

Au niveau du corps

Prenons le cas d’une personne qui aurait coupé des jambes dans une autre vie. Il pourrait, dans cette vie, avoir comme mémoire karmique d’avoir violenté des corps.

Cette personne pourrait ressentir aujourd’hui des douleurs récurrentes dans ses propres jambes affectant alors son bien-être. La raison est simple : l’univers cherche toujours à rééquilibrer les choses.

Il existe tout un lot  de lois universelles, mais l’une des plus importantes est celle de l’équilibre. C’est la loi du karma (ou de cause à effet). Elle stipule que toute action produite est une cause et que celle-ci a une conséquence.

Prenons aussi le cas d’une personne qui va dans un restaurant. Elle va commander son menu, manger et passer à la caisse.

Cette personne a donc produit une action :

  • En allant au restaurant ;
  • En commandant son menu ;
  • Et en mangeant.

Un service lui a donc été rendu et pour rééquilibrer tout cela, elle doit payer. C’est pour cela qu’elle passe à la caisse une fois qu’elle a terminé.

Il y a aussi l’exemple de femmes qui pratiquent des avortements. Elles étaient communément appelées “les faiseuses d’anges”. La méthode d’avortement était si précaire que le risque que la future mère y succombe était élevé.

Ces “faiseuses d’anges” ont donc créé du karma sur le corps. Ce dernier peut justement affecter leur vie actuelle. Même une femme qui est devenue « faiseuse d’anges » malgré elle sera affectée par ce karma.

La conséquence sur son corps serait peut-être de ne pas pouvoir avoir un enfant une fois adulte dans cette vie. En effet, la loi de l’équilibre cherche et recherche toujours un moyen de rééquilibrer les choses.

Sachez que tout karma négatif se paye généralement par la souffrance. Les conséquences de la mémoire karmique (négative) au niveau du corps sont donc des douleurs.

Ces souffrances obligent à se poser des questions. Celles-ci vont vous mener vers la mémoire relative à votre karma.

D’un point de vue émotionnel

Concernant les mémoires karmiques, au niveau des émotions, j’inclurais tout ce qui est sentiment. En consultation, une femme avec le moral très bas m’a dit : “Je souffre dans mes relations amoureuses. J’ai toujours de mauvaises expériences car je tombe toujours sur des hommes qui me font des promesses qu’ils ne respectent pas”.

J’ai fait une lecture des mémoires de cette femme et découvert qu’elle était marin dans une ancienne vie. Cet homme qu’elle était alors, avait une femme dans les ports par lesquels il passait. Ce marin faisait des promesses à chacune d’entre elles sans les respecter.

Cette femme, lorsqu’elle était ce marin, a donc créé du karma avec la parole. Il/Elle faisait des promesses. Ainsi, toutes ces femmes attendaient et souffraient en l’attendant. Cela a créé un déséquilibre au niveau :

  • Emotionnel ;
  • Affectif ;
  • Sentimental.

C’est donc au niveau du corps émotionnel (des émotions) que le déséquilibre va se créer. Cette femme va se retrouver dans un cycle sans fin de déception et de coeur brisé. Tous les hommes qu’elle rencontrera lui feront des promesses qu’ils ne respecteront pas. Elle aura donc besoin de l’aide d’un praticien pour sa libération karmique.

D’un point de vue mental

Il peut s’agir de quelqu’un qui dans une autre vie passait potentiellement son temps :

  • A juger les autres ;
  • A dire du mal d’eux en pensées.

Une personne qui ne dit pas les choses en face aura des pensées comme : “Oui, c’est ça, cause toujours tu m’intéresses, etc.” Dès que l’interlocuteur sort de la pièce, elle peut lui souhaiter des choses négatives.

Nous devons normalement nous réjouir pour les autres et leur souhaiter le bien. Ces pensées négatives vont engendrer un déséquilibre, un karma mental. Il peut par exemple se manifester dans une nouvelle existence par :

  • Des cauchemars la nuit ;
  • Des maux de tête ;
  • Ou encore des migraines intempestives.

Bien évidemment, il ne s’agit pas toujours de conséquences karmiques. Par expérience, leur origine peut aussi être tout simplement clinique.

Pourquoi libérer sa mémoire karmique ?

Nous avons vu plus haut :

  • Que le karma est en réalité un déséquilibre ;
  • Et qu’une des lois universelles les plus actives est celle de l’équilibre.

Entendons-nous bien sur un point. Une mémoire karmique peut aussi bien être positive.

Prenons l’exemple d’une personne qui dans une autre vie, s’est consacrée corps et âme :

  • A faire beaucoup de bien ;
  • A aider les autres ;
  • Et à soigner les autres.

Elle s’est créée des bons points à la « banque du karma positif ». Lorsque cette personne se réincarne, elle reçoit ce que nous appelons des mérites ou du karma positif.

Ainsi, dans sa vie actuelle, elle va naturellement avoir de l’aide. Elle n’aura même pas besoin d’en demander.

L’aide va arriver toute seule parce qu’elle a un « avoir » que l’univers lui doit. C’est une façon de rééquilibrer les choses parce que cette personne a fait beaucoup de bien.

Cependant, dans cet article, nous supposons que la mémoire karmique est négative. Et ce sont ses conséquences auxquelles nous nous intéressons.

Résoudre des blocages dans sa vie

La majorité des blocages que nous avons dans notre vie actuelle (intérieure, extérieure, visible et invisible) ont de toute façon une cause karmique. Pourquoi ? Parce qu’encore une fois, le karma est un déséquilibre.

La libération d’une charge karmique permettra de résoudre un blocage dans notre vie actuelle :

  • Sur le corps ;
  • Sur les émotions ;
  • Et sur le mental.

C’est également un processus de découverte de soi qui nous ouvre le chemin vers notre développement personnel.

Gagner de l’estime de soi et avoir confiance en ses capacités

Vous vous rappelez de cette partie sur l’homme qui va au restaurant ? Il commande, consomme et doit ensuite payer avant de partir.

Eh bien, c’est pareil pour le karma. Il est question ici, en cas de karma négatif, de dette karmique.

Je dis souvent aux personnes que je forme et à mes clients qu’il y a certaines personnes :

  • Qui souffrent beaucoup ;
  • Et qui ont une vie très éprouvante, pesante.

Souvent, c’est parce que dans leur existence actuelle, elles payent trop par rapport à ce qu’elles doivent payer. C’est un peu comme si elles entraient dans un restaurant et commandaient un plat. Après avoir mangé, elles vont se lever, vont payer à la caisse et partent.

Plus tard elles se disent : “ha non, je n’ai pas assez payé”. Elles reviennent donc dans le restaurant pour repayer sans avoir mangé.

Elles repartent pour de nouveau dire un peu plus tard : “ha mais non, je n’ai pas assez payé”. Certaines personnes le font régulièrement et cela peut durer toute une vie.

Un bon moyen de se débarrasser de la dette karmique est de dire la phrase : “J’ai assez payé cette charge”. Et pour pouvoir se le dire, il faut donc :

  • De l’estime de soi et de l’amour pour soi ;
  • L’envie d’être bien ;
  • Et éviter de s’auto-dévaloriser tout le temps.

Grâce à une meilleure estime de soi, vous allez justement pouvoir libérer vos charges karmiques. Par contre, ce sera un peu plus difficile sans. Le processus de libération karmique risque d’être encore plus long et compliqué si vous n’êtes pas correctement accompagné.

S’éloigner de toute relation toxique

Comme dit plus haut, le karma est une loi universelle de cause à effet. Toute action a ses conséquences :

  • Si une personne fait du mal, elle va devoir le payer ;
  • Si elle fait du bien aux autres, l’univers lui enverra aussi du bien.

Si vous êtes systématiquement dans des relations toxiques, cela est certainement dû à vos mémoires karmiques. C’est un moyen qu’utilise le karma pour rééquilibrer la balance.

Prenons l’exemple d’un homme dans ce type de situation. La raison peut-être que :

  • Son âme a eu un karma négatif avec une autre âme dans une autre vie et qu’ils doivent tous deux faire la paix ;
  • Il a été un homme toxique dans toutes les relations d’une précédente vie.

Pour rééquilibrer les choses, la loi du karma va l’amener à vivre la même chose dans cette vie.

Quand il meurt, il y a un examen de conscience. Une partie de lui va se dire : « Je n’aurais pas dû, mais j’ai fait du tort parce que je ne sais pas ce que ça veut dire de souffrir à ce point-là, d’être intoxiqué dans une relation amoureuse”.

Cette part de la personne se dit donc : “Dans ma prochaine incarnation, je vais m’imposer de subir à mon tour ce que j’ai fait subir aux autres, afin de comprendre ce que c’est que d’être dans une relation toxique et pour qu’à tout jamais, j’arrête ce genre de chose”.

Ainsi, si vous êtes dans une relation toxique, c’est qu’à cause de la mémoire karmique, une part de vous se l’est imposée :

  • D’une part pour la comprendre ;
  • Et d’autre part pour alléger cette dette karmique.

Vous aurez donc besoin d’une libération karmique.

S’affranchir de toute dépendance affective

Grâce à la libération d’une mémoire karmique négative, vous parvenez effectivement à vous affranchir de toute dépendance affective. En effet, dans les expériences de leurs vies antérieures, certaines personnes ont créé des nœuds karmiques avec d’autres personnes.

Vous verrez souvent des gens dire : “Je viens de rencontrer quelqu’un, c’est fantastique, c’est karmique”. Certains ressentent tellement de fusion et d’attirance au début de la relation qu’ils disent : « J’arrive à deviner ce qu’elle va dire, ce qu’elle pense, ce qu’elle veut faire. C’est fantastique, le destin nous réunit, nous nous adorons, c’est certainement karmique”.

Très souvent, je dis à ce genre de client : “Vivez votre histoire et revenez lorsque vous aurez besoin de moi”. En général, ils reviennent parce qu’une bonne partie du karma se manifeste :

  • A travers les relations de tout type ;
  • Et surtout à travers les relations amoureuses.

Au niveau du karma dans les relations affectives, les personnes se rencontrent souvent. Ce n’est pas pour repartir comme en 14. C’est plutôt pour se dire : « Bien, nous nous sommes retrouvés dans notre vie actuelle pour faire du ménage, faire la paix tout de suite maintenant ». Ce n’est pas forcément pour repartir dans une relation.

Le cas d’un couple qui a passé 50 ans ensemble

Imaginons un couple qui serait resté ensemble pendant 50 ans. Il est certain que ces âmes-là vont se reconnaître lorsqu’elles vont se recroiser dans une autre vie.

Elles auront certainement ce sentiment de se connaître même si elles ne se sont jamais rencontrées. Par contre, elles ne se rappelleront pas toujours qu’elles ne se supportaient plus. En effet, au début, ces personnes voient juste le bon côté :

  • « Je me sens bien en sa présence » ;
  • « Il me paraît familier » ;
  • « C’est exactement ce que je cherchais ».

En réalité, ces personnes-là ne sont pas toujours âme sœur. L’une d’entre elles a juste une dette karmique à régler avec l’autre. Elles se rencontrent ainsi pour :

  • Pouvoir faire la paix ;
  • Faire aboutir quelque chose qui n’a pas abouti ;
  • Pouvoir se quitter proprement ;
  • Ou passer du temps en simples amis.

 

Comment se libérer d’une mémoire karmique ?

En général, vous pouvez vous libérer d’une mémoire karmique de 2 façons :

  1. Vous pouvez vous imposer de vivre ce que vous avez pu infliger aux autres dans d’autres vies. Dans ce cas, vous vivrez des années de souffrances avant d’être libéré. C’est à travers la souffrance que le karma négatif sera rééquilibré.
  2. Vous pouvez aussi travailler avec un praticien qui a été formé et qui sait comment procéder à des libérations karmiques (à distance ou en direct). C’est une approche beaucoup plus rapide, plus soft et moins douloureuse.

Déceler tout blocage karmique

Sachez qu’il s’agit du karma lorsqu’il y a un blocage :

  • Physique ;
  • Emotionnel ;
  • Mental ;
  • Relationnel ;
  • Professionnel ;
  • Financier ;
  • En relation à l’argent, à la nature, à la Terre, à l’humanité et autres.

Certaines personnes ont par exemple un karma avec les animaux. Elles vont vous dire : “Le seul travail que j’ai trouvé, c’est gardien de chien. Ça ne me plaît pas, mais il n’y a que là-dedans que j’arrive à trouver du travail. Je ne les supporte pas, il faut que je m’occupe d’eux, il faut que je ramasse leurs déjections, il faut que je les promène”.

En fait, il s’agit simplement d’un karma créé dans leur vie passée qui les oblige à servir les animaux. Encore une fois, vous êtes face au karma lorsque vous vivez une situation qui ne vous convient pas.

Faire un nettoyage karmique

Un nettoyage karmique peut vous aider à vous libérer des mémoires karmiques. Cependant, il ne peut se faire qu’avec quelqu’un qui soit éclairé en la matière. Il s’agit généralement d’un praticien qui a étudié et a reçu le savoir-faire, même à un niveau initiatique.

En effet, tout le monde n’est pas habilité à nettoyer le karma. Ce serait trop facile. Ce n’est pas comme un point noir au milieu du visage qui demanderait simplement à aller voir une esthéticienne.

Nous sommes :

  • Au niveau sacré de l’être ;
  • Et à un niveau de conscience déjà plus élevé que la vie courante.

C’est une loi universelle et cosmique. Nous ne pouvons pas les contourner contrairement à d’autres types de lois. Le préjudice doit bien être rééquilibré pour remettre la balance à zéro.

Il est difficile de faire une libération karmique si vous n’avez pas :

  • Les bonnes clés ;
  • Les bons outils ;
  • La bonne disposition ;
  • Les bons atouts ;
  • La bonne structure.

Prenez donc rendez-vous avec un praticien si vous désirez vraiment vous libérer des fardeaux de vos mémoires karmiques.

Effectuer des soins karmiques pour panser les blessures karmiques

Il est vraiment important d’être bienveillant envers soi-même. Prenons encore une fois l’exemple de cette personne qui se rend au restaurant. Elle doit comprendre qu’elle s’est imposée de retourner là-bas pour payer :

  • Même si elle avait fini de manger ;
  • Et qu’elle avait déjà payé son repas.

En général, il faut comprendre qu’il s’agit véritablement d’autoflagellation énergétique. La personne s’est auto imposée de payer beaucoup plus que ce qu’elle devait initialement.

Bien sûr, elle le fait inconsciemment car c’est au niveau de l’âme que cela se passe. Elle continue alors de payer encore et encore. Ainsi, à un moment, il faut l’arrêter et lui dire : “C’est bon, tu as assez payé”.

Elle a subi assez de souffrances. Elle doit faire à présent des soins de libération du karma négatif pour panser ses blessures karmiques. Il faut lui conseiller de prendre rendez-vous avec un praticien et de demander conseil sur la façon de procéder. Cela lui permettra de se libérer du poids des fardeaux karmiques au niveau :

  • Des cellules ;
  • Des organes ;
  • Ou des différentes couches du corps (couche invisible et l’aura).

C’est vraiment important, si elle ne le fait pas, elle risque gros, jusqu’à en avoir son ADN endommagé.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *